Clipx transexuel
Publié le 22 Mars 2016 à 09h00 - 2766 clics

Discussion autour des pratiques sexuelles sado-maso et du BDSM

Cet article résume des discussions autour de pratiques sexuelles demandées aux lectrices adeptes du BDSM par Brigitte Lebuysson. En effet, le BDSM est quelquefois perçu comme un monde à part où il est imaginé des clubs libertins sombres, des menottes, des fessés, des gémissements, des dominatrices tenant un fouet déguisées en catwoman… Pourtant, le bondage et discipline, domination et soumission ont toujours existé et le concept se fait de plus en plus accessible. Voilà pourquoi nous avons discuté librement sur internet de ces pratiques qui n’étonnent plus.

Qui joue le rôle de qui ?

Celui ou celle qui domine et qui est dominé-e peut être autant la femme que l’homme et dans un couple, les rôles peuvent s’inverser de temps en temps selon le jeu du couple. Une dominatrice marseille fait savoir l’importance de l’inversement des rôles à tout moment pour elle. Une autre explique que c’est de cette façon qu’elle se rend compte que c’est un jeu. Elle aime être des deux côtés du jeu. D’autres au contraire, après avoir pratiqué en échangeant les rôles retrouvent la position ayant leur préférence.

La notion d’abandon

Parmi les réponses les plus obtenues aux questions posées aux madmoiZelles qui ont accepté de témoigner sur leur façon de pratiquer le BDSM dont la préférence est d’être dominée est la notion de confiance entière et le respect de l’autre. Car il faut être sûr que la personne qui domine n’ira pas trop loin, et soi-même non plus. On se laisse aller complètement à la merci de l’autre sans que cet-te autre ne dépasse la limite que l’on supporte et le vouloir du couple s’entend.

Le Langage pour se signaler dans le BDSM

L’un des aspects les plus représentatifs du BDSM est le safeword ou le safegesture. En effet lors d’ébat comportant des contraintes et de la douleur mesurée, il n’est pas rare qu’on dise « stop » par des mots ou des gestes mais qu’en fait, on ne le pense pas vraiment. Le safeword permet d’éviter ça et ce peut être n’importe quoi du moment que le couple en a parlé avant ou le safegesture en se mettant d’accord sur le geste à produire en cas de cessation de prise de pied.

Quels bénéfices en tirent les adeptes ?

D’autres ressentent une sorte de plénitude absolue, de bien-être et d’étourdissement comme si elle avait bu après avoir reçu de violentes fessées. Une madmoiZelle a évoqué d’autres sensations sur la possibilité de ressentir du plaisir dans une douleur, tant qu’elle est voulue, tant qu’elle est consentie. Cela constitue aussi une énorme source d’excitation, un moyen de décompresser, de lâcher prise par rapport à la vie quotidienne qu’on a tendance à vouloir toujours contrôler. Cette soumission peut rester uniquement au lit mais en dehors, le ou la soumise est une tout autre personne qui régente bien sa vie sans se laisser soumettre par qui que ce soit.

Les publications similaires de "Trans Videos"

  1. 26 Janv. 2019Une vidéo de trans qui font du sexe pendant un live109 clics
  2. 5 Sept. 2016Videos trans porno manga à voir gratos4284 clics